Miel, tisanes, pollen, hydromel bio, bougies yourte bio

Produits de la ruche issus de l’agriculture biologique, visites pédagogiques

belle-île

Quentin Le Guillou

L’abeille noire

 

 

La définition d’une race (géographique) d’abeille repose sur des différences d’ordre morphologique ; il faut les compléter par d’autres caractéristiques, comme des adaptations écologiques et éthologiques particulières, ainsi qu’une répartition géographique précise.
 
Ainsi, l’abeille de Belle-Île est unique ! Elle est complètement adaptée à son environnement insulaire depuis des milliers d’années.
 
Une espèce peut donc être formée d’un ensemble de races interfécondes ; c’est le cas de l’abeille mellifère (Apis mellifera) pour laquelle plus de 20 races géographiques ont été reconnues. Les quatre principales races rencontrées en Europe occidentale sont :
 
 
En France, seuls quelques lieux permettent de conserver l’abeille noire "pure" et Belle-Île en est un des plus enviables ! Éloignées du continent par 15 km d’océan, les abeilles ne peuvent venir seules. L’isolement géographique est donc assuré. Nos deux îles voisines, Groix et Ouessant, sont aussi dans cette démarche et protègent leur abeille noire. Certaines vallées en montagne ou grandes forêts peuvent également constituer des lieux de conservation. Voir PDF
 
À Belle-Île en tous cas, un arrêté préfectoral interdit l’introduction d’abeilles et de matériel usagé depuis 1985. À l’époque, le danger était plus l’arrivée en France du parasite Varroa destructor, un acarien redoutable pour les abeilles comme son nom l’indique ! En 2008, à l’initiative de l’association pour la protection et la conservation de l’abeille noire de Belle-Île-en-Mer et avec l’appui de Lionel GARNERY, du CNRS de Gif-sur-Yvette, un nouvel arrêté préfectoral vient remplacer le premier : il maintient l’interdiction d’introduire des abeilles mais pour des raisons génétiques cette fois, et non plus sanitaires (le varroa est arrivé à Belle-Île dans les années 1990) : Voir arrêté préfectoral de janvier 2008. Cet arrêté préfectoral a été rendu possible par la mobilisation des apiculteurs insulaires qui se sont réunis en association pour faire entendre leur souhait.
 
L’Association pour la Protection et la Conservation de l’Abeille Noire de Belle-Île (APCANBI) est créée en janvier 2007.
Pour y adhérer, contacter le 06 22 92 66 72 ou le 06 25 46 21 63.

 

La Belle Noire - Enregistré par Nicolas Joly

Le Rucher de l’Abeille Noire

Borgrouager - 56360 - LE PALAIS

quentinleguillou@hotmail.com

06 25 46 21 63 - 02 97 31 48 86

2017